Archive | octobre, 2008

Nostalgie oder was

31 Oct

 

Bon, voila.

Pleine de bonnes résolutions et déterminée à être la dernière à se plaindre du froid qui s’installe, de la nuit qui tombe à 16h et à me battre contre la morosité générale, je suis rentrée. 

Je lui ai même acheté une fleur orange un jour de pluie.

Après un bond dans le passé, celui qui évolue et celui qui ne change pas ou peu, j’ai laissé le monde de la-bas pour m’en retourner chez moi. Et ce fut bon, et ce fut doux de retourner du côté clair de la force, celui où il fait bon vivre et où tout sent tout simplement plus le présent et la raison.

Il ne reste plus qu’à garder le sourire dans la nuit froide. Continuer à chercher pour écrire bientôt une nouvelle page, prendre une bonne direction.

 

A la question que faire d’une vie, j’envie ceux qui, déterminés, répondent heureux et ne vivent pas comme d’autres, dans l’illusion d’être utile et de savoir pourquoi.

Interlude

24 Oct

Plongée dans une ancienne vie, j’ai l’impression que tout date de 10 ans auparavant.

Excepté les inépties familliales, les aigreurs et la communication cassée ou sabotée, tue, alcoolisée, incohérente ou stupide.

Regarder ses congénères en face, accepter ou non… certaines choses ne changeront jamais; dommage qu’ils s’agissent des choses essentielles qui s’enfoncent toujours plus bas dans l’absurde alors qu’elles pourraient enfin prendre un peu d’envol.

La sagesse ne vient pas forcement avec l’âge. Elle ne vient même parfois jamais dirait-on.

portnaouak

15 Oct

hola grand vide intersidéral,

Aujourd’hui, je vais te raconter ce que j’ai acheté chez Maje…non je plaisante.

C’est pas très gentil de se moquer c’est vrai, mais bon.

Non aujourd’hui, comment dire, c’est veille de départ. Petit départ. Façon départ pour 2 semaines ailleurs quoi, pas départ ‘je plaque tout et reviens dans mon pays ou pars pour un autre’ – d’ailleurs.

Un petit départ sympatique donc, un peu d’avion tout ca. Histoire de changer un peu d’air et voir ailleurs si quelques morceaux de moi y sont encore.

Et il n’y a pas a dire, ça fait vraiment plaisir.

oisiveté

14 Oct

Bonjour toi!

Oui, toi le Blog, qui d’autre?

Les autres? quels autres? il n’y a personne ici tu sais bien.

Dis, ca suffit! maintenant que je t’ai créé tu ne vas pas te défiler!

Comment ca c’est moi qui doit te nourrir? ah..euh..

C’est bien beau ces histoires d’apprivoisement, encore faut-il savoir pourquoi…

Il y en a qui racontent tout, mais alors tout. D’autres qui photographient leurs chaussures, et crois moi, il y en a énormément de ceux là – de celles-là pourrait-on dire, ou encore d’autres qui font des crises existencielles du début de la vingtaine. L’absurde se mêle à l’humour, la mode au monde réel, le tout au n’importe quoi.

Et pourtant, pourtant, on a envie, quelque part de se mêler à la grande hécatombe webesque.

On ne sait pas bien pourquoi, ni comment.

Mais quand on regarde dehors je comprends qu’on veuille plonger dedans.

l’art et la manière

13 Oct

 

J’ai eu envie.

D’un cocon ailleurs, de nouvelles pages blanches.

La brume ce matin portait cet air d’automne effrayant et doux à la fois.

Une atmosphere que l’on essaye d’apprivoiser, que l’on aime spontanément en espérant toutefois que les mois à venir ne portent pas cette couleur délavée trop longtemps.

Alors voilà.

%d blogueurs aiment cette page :