un rien décousu

19 Déc

oh la ô lah, les gens, ‘partez pas!

C’est du joli! Tout ça parce qu’il y en a qui bossent effectivement au boulot et blogouillent pendant le temps libre…

J’ai peut-être mal compri le principe au fond!

On se rend très vite compte du peu de temps libre qu’on a quand on bosse d’ailleurs, m’enfin, ce n’est pas une révélation non plus.

Enfin, je ne te jette pas la pierre Pierre, je n’ai pas toujours fait QUE bosser au boulot, surtout à l’époque où il fallait 2 neurones pour bosser chez i baie, fallait bien occuper son cerveau avec autre chose pour éviter le coma cérébral..hmm…

et dire qu’à l’époque je ne lisais pas de blogs…le monde est mal fait

Bref. on ne va pas flinguer un job fraichement trouvé pour cause de geekeries…surtout que ce job m’apporte une bonne dose de geekeries à la base, donc bon.

(…)

J’incorporerai un bien beau mot dites donc progressivement un peu de temps pour surfer ceci dit, ça reste quand même un boulot de bureau, faudrait pas y croire que l’un va sans l’autre quand même, on va où, oh hé bon, ça va oui.

(…)

J’ai donc retrouvé la vie du métro-boulot et en dehors du fait de faire quelque chose d’intéressant pour vivre, j’ai aussi retrouvé les petits bonheurs qui vont avec comme le trajet avec les mains bien au chaud sur le petit gobelet de café et la musique plein les oreilles à voir la ville que j’aime défiler dans son ambiance hivernale.

C’était moins poétique au retour quand j’ai dû, tant bien que mal, traverser une invasion impressionante de jeunes gothiques de sortie vendredi-soiresque au style, comment dire…travaillé, qui bien sûr bloquaient toute la station agglutinés juste devant l’entrée pour fumer leur clopes du haut de leur compensées cloutées…

mais c’était sympa aussi.

 

Sinon, il y a une touche ‘wake up’ sur mon clavier et j’ai trouvé ça rigolo.

 

 

Photo @ Mademoiselle K.

Advertisements

Une Réponse to “un rien décousu”

  1. David décembre 19, 2008 à 11:58 #

    Pensées nocto-lyonnaises : Moi je me demande, comment la vie humaine va pouvoir continuer ainsi… Franchement il faudra bientôt deux journées pour en vivre une. Entre la « soitdisantvraievie » et la « cybervie ». Pour peu que dans l’une ou dans l’autre on ait fait un ou deux petits avatars (des gones, des blogs, c’est pareil, ça se chouchoutte!)… ET ON DORT QUAND nous, hommes du XXIème siècle ???. Enfin je dis ça, mais je suis même pas sur Facebook ! Bah oui parce qu’il y a aussi plein de vraies choses du siècle dernier à faire (aller au théâtre, au cinoche, faire les courses de Noël, et aussi chercher du boulot dans le temps libre qui reste!…) Satiété, tu m’auras pas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :