Archive | janvier, 2009

Dans quelle étagère

28 Jan

 

Non là, je vois pas. Je cherche pourtant.

Du trop découle le rien il faut croire…

Si mon encéphalogramme émettait des sons, ils ressembleraient sûrement à ceux d’un vieux modem de 95.

biiiiiiiiiip

un peu de kitsch ne fait pas de mal

22 Jan

 

 

Autant dire que ma vie raccourcit drôlement en ce moment…

Vieux motard que jamais

18 Jan

 

 

 

Cette phrase m’est revenue comme ça, étrangement il faut bien le dire.

Elle est en réalité tirée d’un e-mail reçu d’un feu client I-bêêê – feu client peut-être pas mais feu I-Bêêê, ça c’est sûr et j’en danse toujours le zirtaki d’ailleurs – comprenne qui peut –  Bref.

Et crois moi les e-mails clients de l’illustre entreprise quadricolore, quand ils étaient lisibles, car l’aisance d’expression et l’orthographe n’est pas toujours pour ne pas dire jamais de mise chez le chasseur en colère de bonnes affaires qui n’en sont pas, regorgeaient de perles rares.

Gravée dans ma mémoire est resté le fameux « tain mais c’est la charité qui sfou d’lhopital bande d’enc… »  – Je censure, on est pas des sauvages ici. Non mais.

J’en ri encore, et n’en pleure plus. C’est déjà ça.

Mais là n’est pas mon propos.

Un week-end aérien ce fût, presque printannier – café sous le soleil et lumière bleutée de fin d’après midi chabadabada chabadabada, et, chose incroyable, j’ai lu un livre.

Ah mais non, je te vois déjà venir style ah ben d’accord elle ne lit jamais et faudrait applaudir parce qu’elle a lu un livre. Détrompe toi lecteur, certes, ça faisait trop longtemps que je n’en avais pas lu, sachant qu’alles ist relativ, comme dirait l’autre, mais la vie, le travail, les amis, les activités, les sorties etc etc, pas besoin de faire un dessin, ça prend du temps.

 

Il me faisait de l’oeil, tout triste dans un coin, puis j’ai finalement cessé de l’ignorer ou de lui préférer d’autres desseins.

Je n’ai jamais que 3 ans de retard, certes, je pourrais utiliser la bonne excuse « oui mais moi je suis pas en France tu vois alors difficile de suivre toutes les sorties littéraires françaises tout ça – mais je ne duperais personne c’est triste et on me rétorquerait bien trop rapidement qu’il existe une chose nommée Internet, très pratique au demeurant et on aurait bien raison. Donc mea culpa en quelque sorte.

J’ai donc découvert L’élégance du hérisson de Muriel Barbery.

Beaucoup de finesse, d’intelligence et d’humour. Un plaisir à lire et voyager dans d’autres monde subtils et sensibles. Qu’on le découvre 3 ans après ou pas, d’ailleurs.

 

…et la prochaine lecture pourrait bien être un Tolstoï…

Personne n’aurait la potion qui permettrait de dormir 3h par nuit et d’être en pleine forme pour faire tout ce qu’on voudrait faire?

 

 

Photo@http://www.tourisme-japon.fr/index.html

Faites ce que je dis pas ce que je fais

17 Jan

 

Bon, j’avoue, ou plutôt, j’informe, ça fait bien plus arrogant tiens…que je suis du genre à ne regarder les vidéos postées sur les blogs qu’exceptionnellement.

Voilà, c’est dit. oh l’autre eh….

Ceci dit, ce n’est pas sans me réjouir que je me permets de te faire part, ô lecteur-lectrice faudrait pas faire de discrimination de ma découverte sériesque 2008.

Donc non, tu n’es pas obligé de t’y intéresser, sans compter que peut-être tu connais déjà, là j’aurais pas l’air fin mais si tu aimes l’humour anglais, que tu as une certaine tendresse pour les freaks et que tu penses aussi qu’un peu de sous culture sériesque ne peut pas faire de mal –j’ai dit un peu note bien– ceci est peut-être pour toi! Alors surtout n’hésites pas.

Bon par contre lecteur, ‘faut que tu comprennes l’anglais – faut quand même pas être totalement inculturé non plus.

Si avec ça, je trouve encore quelqu’un qui regarde…

Enfin bref, je ne m’en lasse pas

 

Vodpod videos no longer available.

kikoulol et neurones en perdition

14 Jan

 

A la question pas loin d’être métaphysique,

Internet rend-il les gens débiles?

Je ne répondrais qu’une chose, pas très éloborée certes mais, bon, on fait ce qu’on peut:

Certains oui.

C’est comme un début de réponse non?

N’empêche qu’il va falloir que je songe à repartir en voyage pour m’aérer les méninges et voir ce qu’il sa passe à l’extérieur.

En attandant, je vais prendre un bouquin tiens.

%d blogueurs aiment cette page :