Vieux motard que jamais

18 Jan

 

 

 

Cette phrase m’est revenue comme ça, étrangement il faut bien le dire.

Elle est en réalité tirée d’un e-mail reçu d’un feu client I-bêêê – feu client peut-être pas mais feu I-Bêêê, ça c’est sûr et j’en danse toujours le zirtaki d’ailleurs – comprenne qui peut –  Bref.

Et crois moi les e-mails clients de l’illustre entreprise quadricolore, quand ils étaient lisibles, car l’aisance d’expression et l’orthographe n’est pas toujours pour ne pas dire jamais de mise chez le chasseur en colère de bonnes affaires qui n’en sont pas, regorgeaient de perles rares.

Gravée dans ma mémoire est resté le fameux « tain mais c’est la charité qui sfou d’lhopital bande d’enc… »  – Je censure, on est pas des sauvages ici. Non mais.

J’en ri encore, et n’en pleure plus. C’est déjà ça.

Mais là n’est pas mon propos.

Un week-end aérien ce fût, presque printannier – café sous le soleil et lumière bleutée de fin d’après midi chabadabada chabadabada, et, chose incroyable, j’ai lu un livre.

Ah mais non, je te vois déjà venir style ah ben d’accord elle ne lit jamais et faudrait applaudir parce qu’elle a lu un livre. Détrompe toi lecteur, certes, ça faisait trop longtemps que je n’en avais pas lu, sachant qu’alles ist relativ, comme dirait l’autre, mais la vie, le travail, les amis, les activités, les sorties etc etc, pas besoin de faire un dessin, ça prend du temps.

 

Il me faisait de l’oeil, tout triste dans un coin, puis j’ai finalement cessé de l’ignorer ou de lui préférer d’autres desseins.

Je n’ai jamais que 3 ans de retard, certes, je pourrais utiliser la bonne excuse « oui mais moi je suis pas en France tu vois alors difficile de suivre toutes les sorties littéraires françaises tout ça – mais je ne duperais personne c’est triste et on me rétorquerait bien trop rapidement qu’il existe une chose nommée Internet, très pratique au demeurant et on aurait bien raison. Donc mea culpa en quelque sorte.

J’ai donc découvert L’élégance du hérisson de Muriel Barbery.

Beaucoup de finesse, d’intelligence et d’humour. Un plaisir à lire et voyager dans d’autres monde subtils et sensibles. Qu’on le découvre 3 ans après ou pas, d’ailleurs.

 

…et la prochaine lecture pourrait bien être un Tolstoï…

Personne n’aurait la potion qui permettrait de dormir 3h par nuit et d’être en pleine forme pour faire tout ce qu’on voudrait faire?

 

 

Photo@http://www.tourisme-japon.fr/index.html

Une Réponse to “Vieux motard que jamais”

  1. gingko1 avril 13, 2009 à 7:13 #

    Et bien moi aussi j’avais 3 ans de retard!
    Je suis d’accord pour la finesse et l’humour. L’intelligence m’a agacée de par son étalage mais au final, comme je l’ai écrit sur mon blog, je persiste à dire que je n’accroche pas sur ce faux monde..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :