vade retro satanas

1 Fév

Bonjour à toi, survivant de l’hiver!

Eh oui, comme beaucoup, je n’ai malheureusement pas échappé à la vague de virus hivernaux.

Je me suis donc retrouvée, comme beaucoup encore, à comater sous une couette devant la télé…Oui, c’est moche. très moche.

En toute logique, je suis tombée, non seulement sur un tas de pubs plus désespérantes les unes que les autres, mais surtout sur ça:

86898_thumbs110_tillman_s_fleisch_convenience_gmbh

Mon dieu mais qu’est-ce? me diras-tu et je ne t’en veux pas.

Il s’agit tout simplement d’une escalope pannée à glisser dans son grille-pain.

Oui monsieur, oui madame.

Je m’y suis prise à deux fois, pour essayer de dissocier la réalité d’une éventuelle hallucination visuelle que je crus inventée par mon cerveau souffrant, pour en arriver à une dure conclusion.

Malheur, c’était bien ça.

Bêtement, je croyais ne plus être étonnée de grand chose culinairement parlant, après entre autres le beurre en spray de nos chers amis les américains, la levure à tartiner de nos chers amis australiens, mais j’avoue avoir été interdite un moment devant la viande à toaster.

J’en suis d’ailleurs arrivé à une seconde conclusion – cerveau enrhumé mais toujours en marche tu remarqueras– l’escalope toastée, appelée Toasty pour faire moderne et donner moins peur j’imagine, ne passera pas par moi.

En général, j’aime beaucoup ces petits riens ou ces gros tout que l’on trouve de l’autre côté des frontières, ceux qui font la différence et qui ont un petit côté décalés et nous poussent parfois, admiratifs ou offusqués à se prendre pour une généralité sans vérifier ses dires bien sûr et se lancer dans des « Ah non, on ne mange sûrement pas ça en France! » ce qui fait directement passer un simple étonnement pour de l’arrogance patriotique…la vie et dure…et je m’égare.

L’escalope pannée est, à la base, en France, en Allemagne ou ailleurs, ce que je considère comme un faux pas culinaire sans précédent ni glamour oui, tout a fait, la nourriture peut être glamour et attirante. La voilà donc consacrée et propulsée à un rang indicible.

Mesdames, messieurs les producteurs et marketeurs de produits improbables, ayez pitié de nous. Certaines choses n’ont tout simplement pas besoin d’être inventées.

Je ferme donc de ce pas cette parenthèse et m’en vais éteindre le tube cathodique pour passer à autre chose.

Advertisements

4 Réponses to “vade retro satanas”

  1. nekkonezumi février 2, 2009 à 8:18 #

    D’où le célèbre proverbe: « Schnitzel du matin, chagrin »…

  2. regardsailleurs février 2, 2009 à 4:26 #

    @nekkonezumi 😉

  3. JvH février 4, 2009 à 1:23 #

    Tiens, ça irait bien avec les « pommes » (frites) à cuire au micro-onde que j’ai vu dans un rayon surgelé! 🙂

  4. regardsailleurs février 4, 2009 à 4:53 #

    @tout à fait! on pourrait faire un concours ;)…au niveau des frites, le distributeur automatique de frites de la station wannsee m’avait laissée perplexe aussi…!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :