ça y est

7 Déc

J’ai trouvé Ze ultimate bretzel in Berlin!

Je ne sais pas si ce sont les origines alsaciennes et d’avoir été nourrie aux bretzels familliales à chaque visite strasbourgeoise étant petite ou les quelques feu 8 mois vécus dans le sud de l’Allemagne, mais il manquait ce petit quelque chose à mon quotidien berlinois: La bonne breztel. le bon bretzel ? si quelqu’un connait la règle qui permet de déterminer quel article on utilise dans ces cas là je lui en serai éternellement reconnaissante…

Ce n’est pas faute d’avoir cherché. Oh non, ce n’est pas faute d’avoir cherché.

Je dois dire que même si très loin des originales rien à voir même on peut dire, j’avais un faible pour celles de Ditsch cette chaine horrible jaune et rouge, molles et chaudes c’est pour dire un peu comme celle de New York finalement le kilo de beurre en moins.

Pi, comme l’amour qu’il parait qu’on ne voit pas quand il est devant notre nez à force de chercher ailleurs jouez à attribuer cette citation à n’importe quelle série française j’ai découvert, à deux pas de chez moi, le:

ta-dahhhh!

Le potentiel humoristique du flyer est délicieux je trouve.

On sous-estime souvent si si ces boudins de pates noués et salés, mais quand on trouve enfin et non seulement le bon goût original, mais aussi un café agréable, intimiste et familier où l’on pourrait rester des heures au chaud à la lueurs des bougies, moi je dis: banco, une carte de fidélité siouplé!

Et le petit côté jeune israelien venu à Berlin du haut de ses 21 ans vendre des bretzels dans la rue pour s’en sortir et finir quelques années après gérant d’un café-lounge et distribuer des bretzels au tout Berlin, ça donne un petit côté balisto sympa. Et comment resister à son sourire roi des bretzels sympatoche?!

Photos@MademoiselleK

 

@Bretzel Bar, Friesenstr.2 10956 Berlin Kreuzberg – Métro U7 Gneisenaustrasse

4 Réponses to “ça y est”

  1. math décembre 7, 2009 à 11:29 #

    rhoooo, le flyer est génial, ca donne envie de gouter à ses bretzels ca (et je vote pour le masculin, UN bretzel, parce-que le féminin prend 2LE: une bretelle. évident, non?)
    des bises

  2. regardsailleurs décembre 7, 2009 à 11:31 #

    🙂 les alsaciens eux disent une bretschtelle par contre…comment s’en sortir?!!

  3. David décembre 7, 2009 à 3:10 #

    J’ai honte, je ne me souviens pas en avoir déjà goûté un(e) vrai(e)! Encore un de ces nombreux trucs qui s’ajoute à la liste des « je n’ai pas encore ».
    Pour le genre, j’aurais dit masculin moi aussi parce que sans en avoir jamais mangé il me semble avoir toujours entendu ‘un bretzel ». Mais comme en ce moment je découvre que ça fait trente ans que je dis mal des dizaines de mots, ça ne m’étonnerait pas que le contraire soit juste. Et pis après tout, on s’en fout un peu, non? Si c’est si divin que tu le dis, alors, comme les anges, ça n’a pas de sexe.

  4. regardsailleurs décembre 7, 2009 à 3:37 #

    une raison de plus pour venir me rendre visite 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :