Archive | février, 2010

Exception du dimanche – Berlin Dehors #5

28 Fév

Ma rue est propre. Plus de neige. Le soleil brille. Le ciel est bleu. La rue vit. On respire.

Viens, je t’emmène…

26 Fév

Un petit resto du vendredi pour fêter le soleil revenu?!

Il y a quelques temps, un petit resto à ouvert au dessus de la Bergmann Str., là où les gens s’aventurent peu à cause de la rue « principale » du Kreuzberg 10961, suffisamment trop achalandée…

Je l’avais sincèrement oublié, même lorsque je me suis dit, tiens les flyers et affiches qui fleurissent deux rues en dessous, 2 mois après l’ouverture, ce n’est pas signe d’affluence…les pauvres oui, j’ai de la compassion pour les petits restos qui ouvrent comme ça courageusement en terrain conquis.

(…)

Et puis l’autre soir, je retrouve une amie au coin Bergmann/Zossener Str. comme ils disent ici et v’là ti pas qu’elle me dit :

« j’ai bien envie de tapas tiens! »

(…)

Des tapas du côté de la Bergmann’ ai-je alors cogité… du thaï, des sushis, de l’autrichien, italien, allemand, français, bio, vietnamien, Turc, Népalais et j’en passe…je sèche un peu à vrai dire – non sans avoir pensé rapidement au Pez Dorado, cuisine espagnole certes, un peu trop « restaurant« disons que nous n’avions pas l’intention de manger un menu 3 plats basé hommard, légèrement chic, par définition: pas assez simple/sympa quoi pour ce soir là.

Et puis les flyers au petit oiseau me sont revenus en mémoire. DéCLIC.

 

à peine poussée la porte de ce petit local qui a une chouette terrasse improvisée sur le trottoir en été, c’était un peu comme à la maison. Le maître des lieux a la tchatche sympathique, à ma grande surprise la salsa a résonné pendant des heures les gens ont tendance à un peu tout mélanger en termes d’hispanophonie, mais dans ce cas on va pas leur en vouloir, les tapas étaient biens bons, les prix plus que raisonnables, nous sommes restés le temps de quelques litres de bières très longtemps en fêtant notre découverte d’un petit rhum vanille muy bueno offert par la maison pour fidéliser le client notre immense sociabilité et extrême sympathie.

J’y retournerai le coeur léger et plutôt guillerette d’y avoir enfin mis les pieds et découvert un énième restaurant à deux pas de chez moi au coeur de mon Kreuzberg d’adoption.

____________________________________
PSsst:
Colibri – Genussbar für Mediterrane Kleinigkeiten
Chamissoplatz 1, 10965 Berlin
Transport: Métro U7 – Gneisenaustr. ou Platz der Luftbrücke

Pot pourri du jeudi

25 Fév

 

  • L’actualité principale du moment, n’oublions pas oui, les jeux olympiques me passent royalement au dessus, rien que de voir la gueule de Candeloro au zapping, j’ai un urticaire géant, c’est quand même: Le soleil qui revient! En tout cas, plus souvent ces 2 dernières semaines que ces 3 derniers mois. Oui, on est content, même très content!

 

  • Constatation: certains parents s’obstinent à faire de la semaine de leurs enfants un marathon de 60 heures multi-activité, sans comprendre que non, ce n’est pas bénéfique…surtout les cours de self defense à 4 ans, j’ai envie de dire…

 

 

  • Le KdK = Carnaval des Cultures de Berlin cette année, ça se passe du 20 au 23 Mai 2010 mais on en reparlera bientôt, car pour ça aussi, on est bien content!

 

  • Qui peut dire à l’Oréal Paris que « resurfacer », ça ne veux rien dire…toujours plus de n’importe quoi eux…Merci

 

  • Le compte bancaire du bureau des impôts au bénéfice de l’Eglise Catholique, à Munich,  oui les Allemands croyants payent un impôt sur la religion, quand ils ont un chien aussi d’ailleurs mais il n’y pas de rapport, je crois est composé du 666 c’est quand même rigolo, non

 

Sur ce, advienne que pourra de la fin de la semaine qui arrive à grands pas.

Berlin Dehors #4

24 Fév

Kamille Dampfbad

23 Fév

En cette période propice aux virus, microbes et autres rhumes, nos amis les allemands, oui, enfin un bon paquet quoi, fans de nature et d’écologie devant l’éternel prônent le soit disant remède miracle ET naturel, autrement dit, mon ennemi juré: le Kamille Dampfbad.

Oui madame, oui monsieur: le bain de vapeur à la Camomille il me semble qu’il existe un autre nom particulier en français, mais j’ai complètement oublié, aïe aïe

Comment dire…

La camomille a une odeur qui me donne assez vite la nausée. Bon. 
La consistance gluante du thé homonyme ne m’inspire rien qui vaille
+ Je déteste les saunas.

C’est donc déjà mal parti. 

Traumatisme inconnu ou oublié, je ne supporte pas être enfermée dans une boîte à moitié enfumée de vapeur étouffante et entourée de gens nus qui semblent apprécier l’asphyxie quand à se jeter dans de l’eau froide après, très peu pour moi. ça me panique complètement.

Côté chaleur moite, je préfère largement aller en Asie et ne pas être en boîte quoi.

Le mini sauna du visage du bain de vapeur à la camomille m’est donc, par définition, une torture ignoble.

Maman et fiston berlinois sont souvent consternés devant mon refus systématique et apeuré de la solution miracle pourtant si efficace.

De mon côté je reste ferme et rêve de clamer de surcroît « vous ne voulez pas que je boive un jus de betterave avec ça?! »

Mais j’ai toujours eu trop peur de la réponse…

%d blogueurs aiment cette page :