Archive | juin, 2010

Allez

30 Juin

Un peu d’humour allemand la preuve que ça existe! en ce milieu de semaine.

Attention c’est subtil.

Berlin Dehors #17

29 Juin

Ad vitam eternam. Ou pas.

28 Juin

Il y a des week-ends où l’on se dit que la vie, mais surtout l’été ici, c’est quand même vraiment le pied.

Photos©MademoiselleK

____________________________________________________________________________
PSsst:
Soleil, Barbecue et farniente au couché du soleil, Görlizer Park.

HS

25 Juin

Jeudi

÷

Journée de boulot

+

3h de réunion « parents »

+

concert/bamboula jusqu’à 4h du mat

+

re journée de boulot

=

Bon week end!

Su(p)per Clubs

24 Juin

 

Photo©MademoiselleK

Non les gens, on ne va pas parler de la scène de nuit de Berlin, ni du Berghain qui a d’ailleurs dégringolé sur l’échelle des meilleurs clubs du monde pour passer de la place n°1 à la place n°8…Nous allons parler de choses importantes.

Nous allons parler de bouffe et de gens qui se rencontrent. En vrai.

Figurez-vous qu’une scénette de restaurants ‘illégaux’ se développe à Berlin.

C’est à dire?

C’est à dire que des gens comme vous et moi s’improvisent chefs ou le sont déjà et proposent des menus gastronomiques, dans leur salon, à de parfaits inconnus.
Les éventuels invités découvrent les dates et lieux secrets de bouche à oreille ou grâce au web. Ils contactent alors l’organisteur et recoivent par e-mail l’adresse et autres infos nécessaires pour se rendre à bon port.

Un exemple: Le Shychef, basée à Kreuzberg, cette suédoise de 29 ans semble être victime du succès de sa petite entreprise car elle affiche régulièrement complet.

Je trouve l’idée vraiment bonne et plutôt rock&roll, même s’il s’agit là de menus comme indiqués plus haut gastronomiques, donc plus chers que dans la plupart des restos ‘normaux’ de la ville… et  même si l’idée n’est pas brand new ni née à Berlin ça existe entre autre à Paris et New York

Il s’agit de bien manger et de rencontrer des gens, ce qui se perd franchement dans nos grandes villes über connectées et de plus en plus individualistes.

En plus cela aide à faire perdurer le côté improvisé de Berlin.
Continuons à aller vers l’inhabituel, le ‘risqué’, recyclons les soirées, les idées, les concepts, les lieux de rencontres, mélangeons les gens…enfin vous voyez quoi.

C’est important merde.

%d blogueurs aiment cette page :