Un tour ailleurs

24 Mar

 

Photo©MademoiselleK

Ce week end, j’ai essayé le Cookies.

Pas les biscuits ahah…, mais une des institutions de la nuit berlinoise.

Les touristes anglais qui débarquent chaque week-end à Berlin pour faire la fête non-stop pendant 2 jours connaissent vraisemblablement plus de « vrais » clubs berlinois que je n’ai eu l’occasion d’en visiter en 6 ans et tout ça même s’ils sont déjà dans le caniveau sur les coups de 22h en moyenne, mais bref.

L’occasion faisant le larron et les sirènes d’une soirée ayant de près ou de loin rapport avec Cuba, j’ai mis les pieds là bas.

J’ai appris entre temps que le feu et fameux cookies désignait une soirée hebdomadaire et nomade – du nom étrange de son organisateur – à laquelle je n’ai jamais eu l’occasion d’assister, et qui depuis, probablement malheureusement,  a élu domicile fixe à…Mitte. pile en face de Bentley au coin Friedrischstrasse et Unter den Linden. C’est pour dire l’ambiance…

Après m’être renseignée auprès du Berlinois, j’ai apris de surcroît que ces soirées ont longtemps animé un débat houleux sur leur propre avenir. Le club a été créé en 1994, a déménagé 7 fois et s’est retrouvé au bout du compte en plein Champs Elysées berlinois.

Punk is dead quoi.

Encore plus fou, le club ouvre ses portes aux jeunes familles, les samedis pour des après-midis « Kidz want Cookies« . Idéal pour initier ses enfants à la vie nocturne le plus tôt possible ou plutôt nourrir la nostalgie de leurs parents, probablement feu clients endiablés du dit club.

En réalité, je me suis étrangement sentie comme dans une autre ville. J’ai de toutes façons un problème à partir du moment où je dois me poser la question « est-ce qu’il y  a un dress code pour rentrer? ». Même si la réponse est non, le fait qu’il y pourrait y en avoir un m’est rédhibitoire.

Apparemment, le club a perdu son côté alternatif/illégal de jadis, mais aussi la clientèle correspondante. Logique. Fail.

Dommage, parce que le concert de samedi était plutôt sympa et partait de la bonne intention de promouvoir la culture cubaine et de faire connaitre un artiste cubain « contemporain » sur le tremplin du succès et faisant autre chose que de la salsa ou du reggaeton non que j’aie quelque chose contre ces derniers, au contraire, cf et  

Disons que les gens trop propres sur eux, les photographes et la possibilité de se faire prendre en photo dans un coco-taxi de la Havane ont achevé le mythe du club cool et définitvement transformé l’endroit en D+sneyland… Re fail.

0 propos et en cadeau pas très rigolo, un lien vers un article sur le début de la fin de la scène alternative de Berlin…

Et pour finir sur une note plus joyeuse, une petite chanson parce que quand même, il a la classe non?


_________________________________________
PSsst:
Cookies
Ouvert les mardis et jeudis + certains samedis
Friedrichstrasse 158-164 10117 Berlin
S-Bahn Friedrichstrasse ou Métro U6 Französische Str.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :