Archive | BPB – Bons Plans Berlin RSS feed for this section

Promenons-nous

22 Mar

Au Martin Gropius Bau, souvenez-vous, on en a parlé ici et , en plus si vous habitez ici, c’est à peu près impossible de ne pas savoir de quel musée il s’agit, il y a ça:



Alors, on avait déjà connu l’expo grandiose importée du MoMa de New York en 2004 (rappel ici) à Berlin. On je avait aussi connu le MoMa itself à New York même en 2006 et 2010 oui je crane et on avait poussé des ohs et des ahs copyright toute la blogosphère ou presque mais quid des dessins du même musée qui n’avait pas encore été exposés dans la capitale allemande? Eh bien les voilà.

Vous en avez rêvez, Berlin l’a fait.

Pour ma part, je suis sortie avec un sentiment mitigé car  j’ai du cette fois me heurter à plusieurs AH effekt prononcez « ahah effect » et traduisez « mais pourquoi donc cette œuvre est-elle überhaupt* exposée« …

Je sais c’est l’art contemporain. Je sais c’est souvent l’acte, l’idée, la pensée qui est l’essentiel et pas forcément le résultat et que ce qu’on ne comprends pas est encore plus digne d’intérèt. N’empêche que, et ça n’engage que moi – le digne et majestueux musée berlinois nous avait habitué à des expositions autrement captivantes et que pour le coup, 12 euros, ça commence à faire une ronde somme pour une expo tout court pas si dense que ça, même si je dois avouer plutôt belle au niveau de la mise en scène de l’ensemble des oeuvres.

Bon.

Puisqu’ici on ne s’attarde pas trop quand même sur les petits désagréments de la vie mais plutôt sur le positif, voici une petite vidéo qui donne une meilleurs idée de ce que vous pouvez découvrir, voir, mésestimer et/ou admirer là bas.

 Et un des collages, de Marcel Odenbach qui m’a particulièrement plu

______________________________
PSsst:

*au fait/au juste

Kompass – Zeichnungen aus dem Museum of Modern Art New York.
The Judith Rothschild Foundation Contemporary Drawings Collection
11 Mars 2011 – 29 Mai 2011

Martin-Gropius-Bau Berlin
Niederkirchnerstraße 7 | Ecke Stresemannstr. 110
10963 Berlin
Transports: U2 ou S1 Potsdamer Platz ou Anhalter Bahnhof

Publicités

Hors saison

2 Déc

Un beau jour ou était-ce une nuit? je me baladais dans le Kreuzberg 96, du côté de Moritzplatz place moche s’il en est.

Telle ne fut pas ma surprise de découvrir, au détour du labyrinthe de canalisations extérieures peintes en rose wtf forever, un petit havre de paix, j’ai nommé le

Photo©MademoiselleK

 

Donc tu le devines, on va continuer à parler de projet, mais cette fois plus positivement que lundi, ok.

Nomadisch Grün, accompagné d’amis, fans, activistes et voisins se sont lancé dans la transformation d’un no mans land de 6000 m² et vieux de plus d’un demi-siècle en jardin potager urbain accessible à tous.

Une initiative récompensée d’un Utopia-award fallait l’inventer celui-là je vous colle le petit texte qui va bien avec (clique ici pour en savoir plus):

Alle drei Projekte stehen für Urban Gardening – Städtisches Gärtnern – und repräsentieren so einen völlig anderen Konsumbegriff. Konsum von “unten”, zum Mitmachen, zum Selbermachen. Konsum in Eigen- und Gemeinschaftsaktionen, in Berührung mit Natur, mit dem städtischen Raum.

Un projet qui sent bon l’humanité et la sincérité – et non l’huile de palme et les employés sous-payés des échoppes bios qui nous envahissent – par contre pour y jeter un œil sans perdre ses doigts et toutes autres extrémités sous la froidure hivernale, il va falloir attendre le printemps! Ou se pointer aux Markthalle IX où le jardin prend ses quartiers d’hiver pour le bien de tous, humain comme légumes.

Entre nous je viens donc de découvrir l’existence de ses halles qui a dit qu’un blog ne servait à rien?! et je vais vite prévoir une visite sur la liste infinie des choses à faire à Berlin.

radio gaga

8 Juil

Le Berlinois, immigré malgré lui à Hambourg, est parti en emmenant le réveil-matin j’aime beaucoup les vieux mots comme ça et étant donné que je n’ai pas l’intention de me faire réveiller par la sonnerie ignoble de mon téléphone suédois, je me suis lancé dans la programmation d’un vieux poste, comme on n’en fait quasiment plus, qui traînait là.

C’est à ce moment là que la technologie de jadis est venue rencontrer la technologie moderne car j’ai effectivement du/pu rechercher un mode d’emploi de Mathusalem, sur le net, pour pouvoir régler le réveil du poste…monde de ouf

Comme je voulais programmer une radio de réveil qui ne soit pas forcément RFI*, je me suis penchée sur les stations de radios existantes sur Berlin.

Occasion aussi pour moi de tester la nouvelle « Funkhaus Europa », remplaçante de notre feu et regrettée Radio Multikulti

Et comme j’ai le cœur sur la main, lecteur, lectrice, voilà donc un lien pour les connaître et les trouver.

Ne fais pas de mauvais esprit stp: Oui, il y a encore des gens qui écoutent la radio sur des postes analogues.

Ce sont des gens très bien qui plus est.

_______________________________
PSsst:
*RFI – Radio France Internationale – 106.0 à Berlin

Pot pourri du mardi

6 Juil

  • Alors que l’on fond encore sous les toits, que le pétrole continue de remplir tranquillement l’océan, les jeunes de l’EDA s’apprêtent à affronter l’Espagne en demi-finale footeuse, ce qui n’a bien sûr d’intérêt que pour les fans de foot ou ceux qui se sont lancé dans une étude sociale sur le comportement douteux d’une nation en liesse pour un pauvre jeu de ballon…Pour ceux qui ne font partie ni de l’un ni de l’autre, courage, c’est bientôt terminé.

 

  • Le Berlinois fait des infidélités à notre bonne vieille ville et se voit expatrié hebdomadaire loin…loin…à Hambourg. Ce n’est pas très glop, mais ça me permettra de faire plein de photos redonner une chance à cette ville – qui m’avait laissé plutôt froide à ma première visite – lors des quelques visites estivales que je compte bien faire. 

 

  • Comme cela fait longtemps qu’on n’a pas parler de sortir à Kreuzberg, voilà une nouvelle adresse qui vaut le coup si vous avez envie de vietnamien de restaurant j’entends.

 

  • Prenez un enfant allemand, poussé par ses parents à apprendre l’anglais, en Allemagne, à 4 ans, dans une Kita internationale dans laquelle on accueille en plus pour l’été deux petites françaises bien mignonnes qui ne parlent pas allemand. Le petit allemand M. aime beaucoup la petite française A. même s’il ne comprend pas un traitre mot des très très nombreux qu’elle lui débite.
    Depuis hier, M. passe la journée à parler très sérieusement un langage complètement inexistant, persuadé qu’il s’agisse de français.
    La vie d’une Kita a parfois des airs de folie douce.

heiß heiß baby

5 Juil

photo > kikblofeld.de

En ces temps de canicule, voilà un endroit ma foi bien sympathique pour passer un bon moment dehors, après la coupe du monde s’entend, parce que ce lieu berlinois idyllique est pour le moment pas mal squatter par les fans plus ou moins imbibés, écran géant et tout le tralala oblige…

De la place pour s’allonger dans l’herbe ou sur la plage, s’approprier les chaises, fauteuils ou palettes qui trainent, faire un petit pingpong ou finir dans leur club, il y en a pour tout le monde.

On peut même y faire des coucous aux visiteurs du futur feu Bar 25 juste de l’autre côté de la Spree en sirotant tranquillement.

On y est bien. On se sent dans le Berlin qu’on a découvert et choisi on serre fort les fesses pour qu’il ne disparaisse pas trop rapidement et on profite de cet été tant attendu.

_______________________________________________
PSsst:
Kiki Blofeld
Köpenickerstr.48/49
10179 Berlin

%d blogueurs aiment cette page :