Archive | c’est Bô la viE RSS feed for this section

La crème de Berlin

17 Mar

Photo©MademoiselleK

Le Zitty, qui n’est plus à présenter, nous a concocté ce mois-ci une liste du « meilleurs de Berlin »

L’intérêt, ce sont les quelques rubriques qui changent un peu des listes interminables et complètement subjectives référant restaurants, clubs et consorts.

On y trouve par exemple le meilleurs cidre fraîchement brassé, le plus beau symbol phallique, les meilleurs serveurs, le meilleurs supermarché turc jusqu’au meilleurs lieu pour fumer tranquillos des cigarettes qui font rires.

Comme un petit vent de fraîcheur printanière bienvenu tiens.

Ma préférence va définitivement au prix des top toilettes de restaurant, même si les critères de sélection ne sont pas expressément détaillés. Qui n’a jamais songé à faire un ouvrage illustrant les divers et variés petits coins d’une aussi vaste ville comme la notre?

 Personne. Voyez.

(…)

Notez que le feu article intitulé « La famille de Prenzlauer Berg, anatomie d’un ennemi » m’avait aussi fait sourire. Je suis bon public parfois c’est vrai.

 

Hors sujet: Je tiens à rendre hommage aux magnifiques 6 dernières semaines, en omettant ces derniers jours évidement  il y a toujours des rabats-joie, parce que le soleil on l’aime vraiment et qu’on n’est pas là pour se plaindre quand le temps est pourri et ne rien dire quand il est fabuleux. C’est dit.

Le tourbillon de la vie

6 Déc

Photo©MademoiselleK

 

ça y est, on est le 6 décembre.

Comment ça vous voyez pas le rapport?

Vous devriez connaitre l’histoire depuis le temps quand même.  Pour les étourdis, les curieux, les nouveaux, ou ceux qui n’ont vraiment rien d’autre à faire… voilà un morceau et l’autre ici.

Encore un an de passé. Le sixième. Ici à Berlin. Je ne ferai pas la vieille l’affront de dire « ah ben ça alors ça passe vite hein »…

Que rajouter?

  • 4 emplois différents dont une voie professionnelle finalement trouvée (ouf!) ce qui n’aurait vraiment pas été aussi facile en France pour cette branche, soit dit en passant.

 

  • Employée : énorme boîte puis démission pour meilleur job; moyenne boîte puis licenciement éco; micro boîte puis dégout définitif du boulot bureau/ordi- ; indépendante vogue la galère et pour finir employée + formation par alternance pour la bonne cause. Option gagnante.

 

  • 2 fois au chômage dont 1 fois Harz IV ‘faut tout tester hein hmm

  • 4 apparts:Friedrischain, 1 mois, à l’arrivée, parce que c’était le hasard et pratique d’être accueillie par une amieMitte, parce qu’une baignoire et une terrasse comme ça, même avec un colloc crade, ça ne se refusait pas.

    Kreuzberg 67, parce qu’il était temps de vivre toute seule, exactement là où je voulais

    Kreuzberg 61, parce qu’il était temps de vivre à 2 et qu’on ne change pas de quartier quand on a trouvé le bon.

 

  • Des cours de danse, des cours de percus, moultes soirées salsa, une soirée Tour de France qui l’eut cru des dizaines d’expo, 5 Carnavals des cultures – dont participation à 2 défilés, des visites et des vies de tous les jours simples et chouettes et des milliers de rencontres et d’autres choses. On ne peut pas vraiment résumer 6 ans comme ça non plus hein.

 

Bon anniversaire de vie ici à moi!

 

Même si on n’est jamais sur de rien et que j’ai vu plus de gens partir que rester, quelque chose me dit que je ne suis pas prête d’être au bout de mes surprises et découvertes, ni prête de rentrer en France…

C’est bon de se sentir bien où l’on est.

Hors saison

2 Déc

Un beau jour ou était-ce une nuit? je me baladais dans le Kreuzberg 96, du côté de Moritzplatz place moche s’il en est.

Telle ne fut pas ma surprise de découvrir, au détour du labyrinthe de canalisations extérieures peintes en rose wtf forever, un petit havre de paix, j’ai nommé le

Photo©MademoiselleK

 

Donc tu le devines, on va continuer à parler de projet, mais cette fois plus positivement que lundi, ok.

Nomadisch Grün, accompagné d’amis, fans, activistes et voisins se sont lancé dans la transformation d’un no mans land de 6000 m² et vieux de plus d’un demi-siècle en jardin potager urbain accessible à tous.

Une initiative récompensée d’un Utopia-award fallait l’inventer celui-là je vous colle le petit texte qui va bien avec (clique ici pour en savoir plus):

Alle drei Projekte stehen für Urban Gardening – Städtisches Gärtnern – und repräsentieren so einen völlig anderen Konsumbegriff. Konsum von “unten”, zum Mitmachen, zum Selbermachen. Konsum in Eigen- und Gemeinschaftsaktionen, in Berührung mit Natur, mit dem städtischen Raum.

Un projet qui sent bon l’humanité et la sincérité – et non l’huile de palme et les employés sous-payés des échoppes bios qui nous envahissent – par contre pour y jeter un œil sans perdre ses doigts et toutes autres extrémités sous la froidure hivernale, il va falloir attendre le printemps! Ou se pointer aux Markthalle IX où le jardin prend ses quartiers d’hiver pour le bien de tous, humain comme légumes.

Entre nous je viens donc de découvrir l’existence de ses halles qui a dit qu’un blog ne servait à rien?! et je vais vite prévoir une visite sur la liste infinie des choses à faire à Berlin.

Petite découverte du lundi

23 Août

heiß heiß baby

5 Juil

photo > kikblofeld.de

En ces temps de canicule, voilà un endroit ma foi bien sympathique pour passer un bon moment dehors, après la coupe du monde s’entend, parce que ce lieu berlinois idyllique est pour le moment pas mal squatter par les fans plus ou moins imbibés, écran géant et tout le tralala oblige…

De la place pour s’allonger dans l’herbe ou sur la plage, s’approprier les chaises, fauteuils ou palettes qui trainent, faire un petit pingpong ou finir dans leur club, il y en a pour tout le monde.

On peut même y faire des coucous aux visiteurs du futur feu Bar 25 juste de l’autre côté de la Spree en sirotant tranquillement.

On y est bien. On se sent dans le Berlin qu’on a découvert et choisi on serre fort les fesses pour qu’il ne disparaisse pas trop rapidement et on profite de cet été tant attendu.

_______________________________________________
PSsst:
Kiki Blofeld
Köpenickerstr.48/49
10179 Berlin

%d blogueurs aiment cette page :