Tag Archives: anniversaire

hier encore

26 Jan

J’ai eu 30ans.

Même pas mal
 
C’est marrant tous ces gens qui vous regardent inquiets et demandent « Alors, comment tu te sens? » en ayant l’air de s’attendre à ce qu’on fonde en larmes et jure avec nostalgie sur les années passées ou pire perdues…

Comment je me sens? Extrêmement bien merci.

J’ai même répondu à la mère du Berlinois, « oui tout va très bien et puis vous savez, je n’avais rien prévu de faire absolument avant la date fatidique des 30ans, donc pas de stress »
Je me suis vite rendu compte que ça sonnait surtout comme « votre fils a choisi un boulet »  voire « j’ai jamais eu de rêve ou d’ambition » …

Vous aurez compris, lecteurs intelligent, je voulais plutôt dire je n’avais jamais eu de liste ou de vision « trentenaire = poste de cadre, proprio de maison, famille complète etc… »
Non, rien de rien, je ne regrette rien. Ca prend du temps, de faire des études, de voyager, de rencontrer des gens, de choisir la ville où on veux vivre, d’essayer, de se tromper, se retourner, trouver le job qui nous plait etc.
Au bout du compte, j’ai même plutôt vécu et concrétisé plus que je n’aurais pu imaginer et ça c’est plutôt chouette.

(…)

Je me suis demandé si j’allais écrire là dessus à vrai dire. Pas vraiment d’inspiration. Puis par flemme curiosité j’ai cherché des chansons sur le thème, autant vous dire que la plupart sont déprimantes au plus haut point. J’aime même failli m’en retourner au bon vieux Renaud et modifier carrément et bassement sa chanson pour en faire un « J’ai 30 ans et chui bien content« , quoiqu’il y a eu celle d’Yves Duteil…mais Yves Duteil quoi….

Pour la forme, j’ai quand même choisi un paragraphe d’une chanson que je trouve drôle:

j’ai besoin d’être seul
je marche face à l’océan
pour faire le point
au contact des éléments
mais tout ce que j’en conclus
je dois pas être un poète
c’est que ça doit être chiant
très chiant d’être une mouette

bon anniversaire petit trentenaire

 

Sur ce, je m’en remets au vent – et au soleil revenu aujourd’hui!! – jusqu’à samedi, pour fêter ça dignement!

______________________________________________________
PSsst:
Suite à une overdose à ce sujet, je ne voulais plus parler du temps, mais quand même je ne résiste pas, une dernière fois, pour le plaisir:

 

Un peu plus

5 Nov

et j’oubliais l’anniversaire du blog…

Bon, j’ai carrément oublié, c’est vrai et tant qu’à faire  j’ai même oublié d’écrire depuis 3 mois…il parait qu’il ne faut pas faire les choses à moitié  ni remettre au lendemain d’accord…

3 mois. Bon, soit. Pour réussir son retour, c’est pas gagné comme entrée en matière vous avouerez…

En réalité et pour être complètement honnète, je n’ai pas vraiment oublié mais mis de côté comme dans « je-ne-sais-pas trop-quoi-écrire-et-puis-pourquoi-un blog-finalement », ou comme dans « finalement-quelle-ligne-édito-je-pourrais-bien-choisir-histoire-d’être-un-minimum-conséquente » et jusqu’au « oh-et-puis-on-verra-bien-quand-j’aurais-envie –le-temps… »

Je dois dire que j’ai l’impression d’être passée de l’été à l’hiver en une fraction de seconde. La chaleur et la grande claque magique ‘découverte de Cuba’, court retour, la France ‘potes, famille et Cie’ et retour à la maison. Aout <> Novembre…Ah oui, quand même…

Berlin.

Hier, 4 novembre 2009, il a neigé. Je souhaite donc le plus sincèrement du monde à tous tes habitants, expats quel horreur ce mot– ou non, bien du courage pour cet hiver. Berlin, on t’aime quand même, alors sois cool…

En ce jour solennel de renouement, de continuation du non sens, de non anniversaire et de non occasion vraiment faut avouer je souhaite crier :

Bon anniversaire le blog ou pourquoi pas, le blog est mort, vive le blog!

Dira pas, dira, dira pas

14 Fév

Un soir, invitée dans un restaurant sympathique et feutré, j’assiste à l’anniversaire d’une amie d’ami qui nous présente son Mr parfait, cherché pendant 33 ans – enfin au moins la moitié. Il n’était jamais assez grand, assez petit, assez classe ou riche ou pauvre que sais-je encore.

A chercher un humain correspondant à une image parfaite et idéalisée, on ne trouve souvent pas grand chose, quand on ne trouve pas le contraire.

Repas, champagne, rire et gaîté.

Au moment d’ouvrir le cadeau de son cher et tendre, elle et les 10 personnes attablées s’aperçoit, qu’il s’agit à peu près des plus laids bijoux de surcroit visiblement payés cher, qui puissent être. Silences gênés, peu de mots. Même la meilleure amie présente, qui se plait généralement à over-réagir pour rien et en mettre des tonnes le genre à s’extasier bruyamment et longuement devant un bébé, chien en général, ou humain mais moins souvent, se tait. La reine de la fête remercie son bien aimé en l’embrassant et remet les bijoux dans leur écrin. Pour les ressortir peu de temps après se rendant probablement compte que ce n’était pas très poli de ne pas les essayer.
Lui dira-t-elle un jour la vérité ou taira-elle son opinion, rendant ainsi hommage par la même occasion à toute une éducation oppressante et malsaine?

Ce n’est pas bien grave au fond, non. Ça arrive c’est futile et matériel, on s’en remet…

Mais c’est presque drôle, ces situations complètement désuètes en apparence qui peuvent laisser présager de grandes catastrophes humaines.

%d blogueurs aiment cette page :