Tag Archives: cuba

Fantastisch & Wunderbar

20 Jan

 

Mon oisiveté professionnelle des derniers mois m’a permis de fouiller un peu les tréfonds du ouèbe mondial peut-être un peu trop même ainsi que les quelques tonnes de photos qui s’endorment bien au chaud dans mon PC.

J’en avais pourtant presque oublié mon inscription à National Geographic jusqu’à aujourd’hui.
Je me suis donc pointée sur le site en question hier et y ai découvert que ma photo avait effectivement été élue parmi la « daily dozen » de la première semaine de janvier.

Qu’est-ce que ça veut dire?

D’une part que je suis extrêmement heureuse qu’une de mes photos préférées de Cuba ait aussi plu à la rédaction.
D’autre part, qu’il y a une very micro chance que la photo soit choisie à la fin du mois pour effectivement être publiée, mais une chance quand même

C’est drôle parce que je voulais parler de concours photo il y a quelques jours… et de l’étrange comportement de certains participants notamment.

J’ai participé quelques fois à certains concours, en général loin d’être très ‘pro’, ça tombe bien, je ne le suis pas non plus, par curiosité, pour le fun et aussi parce que j’aimerais enfin avoir mon propre appareil photo plutôt de voler quasi quotidiennement celui du Berlinois…

Pourquoi, me demande-je à chaque fois, il y a t-il toujours quelqu’un voire plusieurs participants, et ce quelque soit le thème du concours qui tient à sortir une photo d’enfant/de chien à égalité de derrière ses fagots??!

La photo moche d’enfant/de chien/de chat et consorts sans aucun intérêt si c’est n’est pour les parents/proprios de l’animal mis en scène c’est un peu le point godwin de chaque concours photo j’en ai conclu finalement…

Ou est-ce le même côté obscure de la force qui agit lorsque des jeunes à se présentent pour DSDS alors qu’il ne savent absolument rien faire…?

à méditer…

(…)

Tout ça pour dire, après ces gentilles médisances, en toute modestie  je vous assure et pour une fois avec quasi transition: cette même photo est actuellement en ‘compet’ pour le concours relayé par Caroline celle qui vit à Paris cette fois alors autant dire que si vous l’aimez autant que moi la photo hein pas Caroline, quoique, je vous serais reconnaissante  à l’infini +1 peut-être même plus de voter pour moi je sais il faut s’inscrire rapidement via l’accueil c’est chiant, mais c’est pour la bonne cause!

…siouplé…

et MERCI surtout!

Le billet de la fin

31 Déc

On y est. Les feux d’artifices improvisés raisonnent déjà dans les rues, un peu étouffés par la neige qui a bien recouvert la ville…

Un plan élaboré hier dans les moindres détails en 3 min. Un repas tranquille qui a bien failli tomber à l’eau et se transformer en pizza surgelée pour 4 pour cause de fermeture des halles à 14h quand on se pointe à 13h45 c’est sport.

2009, c’est vraiment déjà terminé?

Aucune résolution mais quel bilan…

Niveau mondialesque:
Un petit feu d’artifices  pour l’occasion symbole parmi tant d’autres hautement déprimant de l’absurdité et l’hérésie totale du monde dans lequel on vit politique, écologie, humain you name it et de la décenie passée et à venir si rien ne change et c’est mal parti.
S’il vous arrive de vomir sans réelle cause en cette saint Sylvestre, en voici une ne me remerciez pas c’est de bon cœur

Niveau nombrilesque:
pour faire dans le moins glauque on va dire…5 ans révolus et heureux à Berlin – Plus de job inutile et  dénué de sens bon plus de job tout court mais plus pour longtemps – une voie trouvée, à presque 30 piges c’est pas si mal non? – un grand projet de ceux qui changent vraiment la vie – un voyage magnifique à Cuba – 2 virées en France – Des tonnes de photos – des tonnes de films – un peu moins de bouquins dommage – une télé et pas mal d’autres choses inutiles supprimées dont un compte twitter tiens…que sais-je encore…

Finalement, si je ne regarde que mon propre nombril, 2010 s’annonce comme 2009 s’est déroulée, plutôt pas mal…et je vous en souhaite au moins autant!

vamos a bailar

16 Nov

 

Je suis tombée dedans il y a…7 ans? je ne sais même plus exactement…

En suivant nonchalamment j’excelle en la matière des amis d’amis pour me retrouver dans une sorte de bar bondé étriqué et inconnu, dans lequel il semble pleuvoir car la condensation vous retombe sur la tête à force de ne plus pouvoir se retenir au plafond. C’était étrange, et plein, et étrangement vivant.

Puis on m’a invité à danser. Au début je n’ai même pas vraiment compris « euh danser ? oui toujours! …mais quoi? comment au fait? »

Et puis j’y suis retournée et retournée,  et retournée encore avec des ami(e)s avec des curieux et tous ceux qui avaient de bonnes ou mauvaises raisons…

Et j’ai dansé, dansé encore.

Cela fait donc quelque chose comme 7 ans, peut-être même 8.

Passée par des périodes intenses ou pas, plusieurs fois par semaine, en France, à l’étranger, j’y retourne encore, où que ce soit, naturellement même si un peu moins qu’avant…

C’est un microcosme étrange avec une bonne dose de kitsch faut avouer, parfois bizarrement élitiste la guerre des styles et du on1 ou on 2 pour les intimes ( attention migraine), c’est quelque chose , mais au bout du compte toujours meltingpoté comme il faut avec des morceaux de vrais gens différents, de bonne musique et de bonheur simple et garanti dedans.

Quand on a trouvé les clés juste là, entre les rythmes et les gens passionés, drôles et simples, il suffit de se pointer quand il y a de la lumière. C’est tout.

Bon, comme presque chacun sait: Berlin, c’est grand. C’est même très grand. L’hiver est gris, très gris oui mais bon c’est pas forcément mieux ailleurs! et on a vite fait de ruminer chez soi et abandonner toute idée de sortir, sans même compter danser alors que dans la plupart des clubs tout n’est que Sol, baila y fiesta et qu’on ferait plutôt mieux d’aller rire et bouger son culo.

Voici un petit récapitulatif personnel pour les berliners et les touristos:

Les mardis du Grüner Salon (qui a enfin ouvert ses portes à nouveau après des mois de rénovation de la fameuse Volksbühne, yihaaaa)

Les jeudis et dimanches du Soda, Kulturbrauerei

Les mecredi au Havanna bon d’accord ils n’ont pas fait fort dans l’original pour le nom mais que voulez-vous surtout à proscrire le week-end si vous aimer seulement danser.

Les week-ends au misalsa malheureusement un peu trop loin de chez moi..

Pour d’autres infos, il y a CLIC !

 

Billet non sponsorisé par le comité international de la salsa – quelle honte

Un peu plus

5 Nov

et j’oubliais l’anniversaire du blog…

Bon, j’ai carrément oublié, c’est vrai et tant qu’à faire  j’ai même oublié d’écrire depuis 3 mois…il parait qu’il ne faut pas faire les choses à moitié  ni remettre au lendemain d’accord…

3 mois. Bon, soit. Pour réussir son retour, c’est pas gagné comme entrée en matière vous avouerez…

En réalité et pour être complètement honnète, je n’ai pas vraiment oublié mais mis de côté comme dans « je-ne-sais-pas trop-quoi-écrire-et-puis-pourquoi-un blog-finalement », ou comme dans « finalement-quelle-ligne-édito-je-pourrais-bien-choisir-histoire-d’être-un-minimum-conséquente » et jusqu’au « oh-et-puis-on-verra-bien-quand-j’aurais-envie –le-temps… »

Je dois dire que j’ai l’impression d’être passée de l’été à l’hiver en une fraction de seconde. La chaleur et la grande claque magique ‘découverte de Cuba’, court retour, la France ‘potes, famille et Cie’ et retour à la maison. Aout <> Novembre…Ah oui, quand même…

Berlin.

Hier, 4 novembre 2009, il a neigé. Je souhaite donc le plus sincèrement du monde à tous tes habitants, expats quel horreur ce mot– ou non, bien du courage pour cet hiver. Berlin, on t’aime quand même, alors sois cool…

En ce jour solennel de renouement, de continuation du non sens, de non anniversaire et de non occasion vraiment faut avouer je souhaite crier :

Bon anniversaire le blog ou pourquoi pas, le blog est mort, vive le blog!

%d blogueurs aiment cette page :