Tag Archives: métro

Berlin Dehors #3

21 Jan

Photo@MademoiselleK

Publicités

monday, monday

18 Jan

Ce fut ma foi un week-end bien chargé de mon côté…

J’ai passé entre autre une soirée d’anniversaire avec des gens très mélangés et très très étranges sympathiques pendant laquelle plusieurs discussions à propos de clichés ‘nationaux’ se sont mêlées – Nb: nous étions une vingtaine, dont quasi une dizaine de nationalités différentes. J’aime ces discussions parfois ‘dangereuses’ parfois drôles, voire les deux, mais il est rare de tomber sur le mélange adéquat de personnalités, d’ouverture d’esprit et surtout de capacité indispensable à l’autodérision…

Bon, comme on est pas là pour critiquer les gens non non, déçus?! je ne vais pas entrer aujourd’hui dans les détails.

En revanche, cela m’a rappelé une petite anecdote sympatique vécue il y a quelque temps.

Photo@MademoiselleK

Berlin, dans le métro.
Assise et dans mes pensées.
Arrêt. Un homme entre en souriant ‘gratuitement’ fait d’une rareté extrême dans les grandes villes vous conviendrez, l’air de bonne humeur, rondouillet et jovial, viens s’assoir en face de moi. Etant donné que j’aime bien regarder les gens, d’autant plus ceux qui sourient, je le regarde et son sourire est tellement communicatif que je lui souris à mon tour.
Il ne dit rien et continue à sourire quelques secondes puis se penche vers moi en me faisant signe de la main pour que je me rapproche et qu’il puisse me parler. Je me penche donc vers lui pour l’entendre ou répondre à une éventuelle question.

Lui (en allemand): Je suis sur que vous n’êtes pas Allemande,… si?
Moi: euh non, effectivement. Je suis Française
Lui: (en Français): Ah! Je me disais aussi, je dis ça parce que vous souriez! Je suis de la Guadeloupe et je trouve que les Allemandes ne sourient décidément pas beaucoup…

à propos

24 Déc

 

Il y a…

23 Nov

un endroit étrange à Berlin plus d’un même, je vous l’accorde mais ceci est un autre propos.

Une station de métro tout le temps bondée, peuplée d’un mélange d’humains diverses composé principalement de  touristes et de chômeurs.

Bizarre vous me dites…oui et non, à la sortie tu choisis enfin presque… direction l’ancien point de contrôle entre Est et Ouest, nom de code Check point Charlie, qui évoque aujourd’hui plutôt Disney Land avec sa baraque en bois et un ou deux pinguins probablement sous payés habillés en soldats pour se faire photographier et/ou distribuer des tampons « comme avant » sans oublier l’infini défilé des gens qui se font photographier sous le panneau historique…

 

de l’autre côté de la rue, c’est plutôt direction notre amie ou pas l’ANPE locale. Arbeitsamt pour les intimes allemands et germanophones en l’occurence

Moins fun, ça c’est sûr.

Il est donc assez simple, fondu dans la foule, de dissocier les touristes, bruyants, curieux, le pas léger, qui cherchent à communier avec l’histoire où faire les malins et se prendre un starbucks au chaud après de ceux qui, silencieux, regardent le sol et se dirigent vers le temple gris du non emploi. Ce mélange me saute toujours aux yeux et donne une ambiance assez encore plus grise à l’endroit…

Inutile de préciser, vivant depuis près de 5ans à Berlin, vers quelle institution je me dirigeais…

Enfin, toutes les bonnes choses ont une fin, il ne me reste plus que quelques petites choses à règler dans ce coin là notamment me mettre à oilp devant l’état allemand, champion du monde en paperasse administrative avant de reprendre le chemin du travail et donner un vrai sens à mon virage à 90° niveau parcours professionnel.

Quoi qu’il en soit, non, rien de rien, je ne regrette RIEN!

Pour ceux que ça intéresse, si vous en veniez à vous balader par là*, je vous conseille de prévoir, oh 10 minutes dans le coin, si vraiment vous voulez voir cet endroit. Sachez que sinon, il n’y a là pas grand chose, à part beaucoup de gens qui piétinent et un musée du mur overrated…

* Métro U6 Kochstrasse > Friedrichstraße 43-45 10969 Berlin-Kreuzberg

Comme un poisson dans l’huile

8 Avr

A l’heure des questions existencielles, j’ai envie, à mon tour de crier :

QUI?

mais QUI sont les gens qui, à 8h30 du matin, dans une des plus grandes stations de la ville, oui, pour les 2 qui suivent, celle occupée par des hordes de jeunes rebelles sauvages les vendredi soirs, et accessoirement par toutes les chaînes de fastfood et consorts de la planète, je repète donc

QUI?

dans cette antre de froidure et d’inconfort sillonnée frénétiquement par des pinguins en costard et les punks lors des rush hours -bon, les punks un peu plus tard en général je vous l’accorde…

QUI?

malgré la puanteur de graisse du McBurger attenant, aime à siéger tranquillement, comme si de rien n’était, en terrasse poisseuse intérieure, au Fish&ships nauséabond qui surplombe l’escalier que chaque voyageur doit emprunter pour retrouver l’air pur des hauteurs de la rue si tant est qu’il ait survécu à la grande claque de parfum poisson-graisse?

Alors…! QUI SONT-ILS? Je les vois, tous les matins, avec un café, un mac ou les deux,  baignant dans l’odeur de poisson, l’air de rien au réveil?

%d blogueurs aiment cette page :