Tag Archives: Prenzlauer Berg

un petit air d’Asie

29 Avr

Photo@MademoiselleK

En dehors des barbecues jetables en vente en supermarchés et des gens en terrasse, il y a un autre signe infaillible que le printemps est là, et même que l’été arrive ou en tout cas que les températures permettent enfin de rester vivant dehors, ce sont les dimanches Karaoké du Mauerpark.

Même que voilà un lien pour en savoir un peu plus, bon c’est Facebook hein, c’est histoire d’en savoir vraiment un tout petit peu plus. De toute façon, vous avez l’essentiel.

A la fin de l’automne dernier, un dimanche encore viable en plein air, j’étais tombée sur cet évènement que je ne connaissais pas. A vrai dire, je ne me souviens plus, mais alors plus du tout de ce que je faisais du côté de Prenzlauer Berg, avec le Berlinois qui plus est le comble, mais ce fut une belle découverte.

Une sorte d’esplanade en pierre entouré de gradins façon amphithéâtre romain si tu n’es pas lyonnais ou romain, bah tant pis pour toi, il faudra aller voir un petit groupe muni d’ampli aux airs de Wall-e, des centaines de gens qui se prennent au jeu, en tant que spectateurs ou chanteurs en herbe, et c’est parti.

L’ambiance est vraiment sympa, sous le soleil, c’est juste parfait. Partager des moments et des rires avec des centaines de parfaits inconnus ça se perd et c’est bien dommage. Eh bien ça se retrouve ici!

Edit de tout de suite:
Je viens de retrouver le post que j’avais écrit à l’époque alors si vous avez besoin de lecture, c’est par là, sinon, dépêchez-vous de sortir de chez vous!

______________________________________
PSsst:
Pour découvrir tout ça, pointez vous dans le Mauerpark et laissez-vous guider par vos oreilles.
voilà un petit plan au cas où.

Publicités

‘been there, ‘done that

15 Déc

Photo@MademoiselleK

 

Suite à de nombreuses visites ou e-mails en attente de bons plans sur Berlin ou de plan tout court visant à combler une première visite dans cette grannnnde ville, je me demandais comment je pourrais bien aborder le sujet…

Je pense que le premier point essentiel, c’est : jeter le Routard ou ne jamais l’acheter quoi. Franchement. Définitivement. Un guide qui traduit  schicky micky* en ‘Mickey Chic’ n’a fondamentalement rien compri à rien…

Le deuxième point assez essentiel: éviter l’hiver. J’ai débarqué à Berlin pour la toute première fois un jour froid et gris de fin d’automne et ça ne m’a pas empêché de vouloir revenir y vivre, cependant je suis étrange, fais-toi une faveur, épargne-toi le froid et la nuit et donne-toi une vrai chance de voir dans tout les sens du terme cette ville qui en vaut vraiment la peine.

Le troisième point: oublier la lourdeur des clichés sur les allemands et l’Allemagne en général. Tu n’y es encore jamais allé? alors tu ne sais pas comment c’est. Principe de base. Ouvre les yeux, les bras, le cerveau aussi si si on peut. Tu ne seras pas déçu.

Bref.

Le truc, c’est que Berlin, effectivement, c’est très grand 9 fois Paris c’est pas rien heureusement le système de transport est efficace nuit et weekend compris et il y a de la place pour rouler partout et tranquillement en vélo. Berlin c’est bien ah ben celle là fallait oser, c’est fait! C’est trendy, c’est fun, c’est bat, c’est in comment ça je m’emballe

Le deuxième truc, c’est que ça dépend bien évidemment de qui tu es, toi le touriste: orienté culturel, artistique, simple badaud, historien, shopping-freak, electrotechno-cramé….ET de la période à laquelle tu viens, et tout ça ne facilite pas les choses!

Je commencerais tout simplement par donner une petite astuce aux nouveaux venus: au lieu de se jeter dans un double-decker rouge anglais ça me dépassera toujours pour faire le tour de la ville en bus pour 15 ou 20 euros, je conseille simplement de sauter dans le bus 100 ou 200** pas plus simple à retenir qui passe devant quasi tous les monuments de la ville pour le prix d’un ticket de bus ordinaire: pratique, surtout quand il fait froid, pour se faire une première idée des alentours. Si tu achètes un billet de transport sur plusieurs jours vivement conseillé tu pourras en plus descendre quand bon te semble devant le Reichstag, à la porte de Brandenbourg, à Postdamer Platz etc. etc. faire un petit tour et remonter pour continuer plus loin.

Les quartiers à visiter

Pour l’histoire, les musées, les quartiers du gouvernement et les monuments qui en jettent et/ou observer le Berlin qui se trendy-ise: Mitte

Pour le vrai Berlin qui subsiste encore, la mixité, la vie comment ça c’est pas objectif?! mon quartier Kreuzberg – Neuköln

Pour l’explosion démographique, la boboïsation et ce qu’il reste d’agréable ou de palpable (peu) de l’ex Est: Prenzlauer Berg

Pour les wannabe alternatifs mais tous pareils et se croire à paris en marchant dans les merdes de chiens mais voir ce qu’il reste du mur ou les merveilles d’architecture soviétique heu..: Friedrichshain

Pour découvrir mégalocity et ce que l’on peut faire d’un no man’s land en 2 décennies et des milliards de dettes: Postdamer Platz

Pour s’ennuyer ou voir son château: Charlottenburg

Déambulations douces & suggestion subjective d’itinéraires

Métro U1 Schlesisches Tor:
Schlesische Straße / Cuvrystraße etc. :  street art, restos, boire une bière ou autre au milieu du melting pot du Club der Visionnaire  en été, sur la terrasse en bois flottante, concert à l’Arena  ou au Lido rien à voir avec Paris, aucune crainte, ou soirée multikulti sur une péniche

Métro U8 Schönleinstrasse ou U7 Südstern:
Körterstraße/Graefekiez/Admiral Brücke/Rives du canal/Oranienstraße, petites rues sympathiques bordées d’arbres, cafés, canal puis coeur populaire du quartier que l’on dit Turc, manger Perse ou boire un verre au Cake club ou Moebel Olfe

Métro U8 Rosenthaler Platz:
Weinberg/Kastanienallee/Kollwitzplatz parce que de temps en temps et malgré tout. Un des premiers coin où l’on m’a emmené.

Métro U6 Oranienburger Tor ou U6 et S Friedrichstraße
Oranienburger Tor/Friedrichstraße/Unter der Linden/Museum Insel/Hackescher Markt Ze boucle touristique

Pour les fans d’histoire et de musées je ne peux que conseiller le musée juif, le Martin Gropius Bau  principalement pour la photographie mais pas que. Berlin regorge c’est moche ce mot non? de centaines de musées et de milliers de galeries… A chacun de rechercher ce qui l’intéresse non mais oh!

Pour les éléctrotechno-cramés voici quelques noms, que vous devez connaître si vous êtes vraiment dans le dedans de la scène : Le Berghain/Panorama Bar connu pour une « programmation musicale combinée à une certaine liberté sexuelle de leur clientèle. » dixit wiki qui est plutôt vraiment dans le vrai sur ce coup là. Le Watergate, le Maria, le Trésor et pour en savoir plus, vous pouvez faire confiance à ce site

Je ne pourrais pas beaucoup aider les shopping-freaks par contre, parce que je me f… un peu complètement des chaussures, des sacs et consorts, à part donner quelque noms de rues: Friedrichstraße pour les grandes firmes, Zoologischer Garten/Kurfürstendamm pour toutes les marques qu’il y a partout dans le monde à quoi bon? j’ai envie de dire, Kastanienallee, pour un début de feeling de ‘berlin style’ et Mauerpark pour voir à quoi ressemble un grand marché aux puces berlinois…

hmmm

C’est quand on se lance dans ce genre de post qu’on se rend compte de l’ampleur de la ville, des possibilités et de la difficulté de pondre quelque chose de non réducteur. C’est aussi de plus en plus difficile, quand on vit ici, de prendre du recul et de faire la part des choses entre ce que l’on aime voir ou faire, et ce que souhaite voir et faire quelqu’un de passage…

Entre nous, la page wikipedia française de Berlin est plutôt complète, l’internet en général et les liens donnés dans ce post devraient aider j’espère à se faire une petite idée de ce que l’on veut/peut voir. Sinon continue à jeter un oeil de temps en temps dans la nouvelle catégorie bon plans!

PSsst:
*’schicky micky’ : Expression utilisée par ici pour décrire quelque chose de plutôt snob

**bus 100 ou 200, Alexander Platz entre autre – Informations sur les transports disponibles Ici et sur le système de welcome card « 48h, 72h ou 5 jours de transports, tous transports inclus + réductions et entrées dans certains musées Ici

Ce dimanche

24 Nov

de Novembre, donc, au temps clément bon il ne pleuvait pas disons et étonnement doux, je suis allée me promener dans un quartier où je vais rarement: Prenzlauer Berg.

Bon, il se lit des tas de choses sur ce quartier et au fond il suffit à chacun de se pencher un peu sur le sujet. Mais je fais un effort : En gros, P’Berg pour les intimes, c’est donc le quartier ex-alternatif sur lequel beaucoup de jeunes se sont jetés après la chute du mur. Squats, artistes et consorts s’en donnaient donc à coeur joie et la vie était belle et rock n’ roll. 20 ans après, les rénovations à tire-larigot* (minute culturelle en bas du post) karcherisent l’authenticité des rues, les lounges trendy fleurissent et se reproduisent autant que les jeunes couples qui vieillissent doucement mais sûrement – le quartier est sensé avoir le taux de natalité le plus élevé d’Europe – un Ben & Jerry s’est frayé un chemin sur l’une des rues les plus convoitées, il ne manque plus qu’un starbucks à côté, ce qui bizarrement, semble tarder. Les gens s’uniformisent, la boboïsation est en route et les gros 4×4 de ville me demandez pas comment on les nomme, je n’ai pas de voiture, n’en veux pas et n’y connait rien très utiles à Berlin, ville plate devant l’éternel, envahissent peu à peu le bord des rues. Ceci dit, ils commencent aussi à brûler de temps en temps, preuve de l’exaspération ressentie face à la métamorphose d’un quartier par certains qui entament une sorte de révolution pour faire fuir les responsables, ainsi trop facilement identifiables et franchement, ce n’est pas une mauvaise idée…

J’essaye de prendre le temps le plus souvent possible pour partir photographier et collectionner des impressions de la ville, quelles qu’elles soient, où que ce soit. J’aime flâner à la recherche de détails, de couleurs, de scènes de vies ici et là, autour de chez moi et un peu plus loin. Ce dimanche donc, ce fut le tour de ce quartier, qui malgré tout, au détour de certains cafés, certaines rues et aussi, du fameux marché aux puces institution allemande! du Mauerpark, le dimanche, conserve quelque chose d’intéressant, de touchant et d’agréable, de Berlin finalement. J’aime cette ambiance, ces gens qui sont à mille milles du chic et bling bling que l’on peut trouver ailleurs, la simplicité, les différences, les gens qui chinent, un vin chaud ou une bierre à la main pour ne pas oublier qu’on est en Allemagne

Dimanche, le temps était doux. Mais il n’était pas le seul. Il y avait quelque chose dans l’air de bienfaisant. De ces ambiances inexplicables qui font que l’on se sent bien, exactement où l’on est, dans la ville, dans la vie. Ces moments qui me rappellent que je vis théoriquement « à l’étranger » alors que tout semble naturel et simple, si bien que cet étranger est bel et bien devenu « chez moi » et que je me délecte de ses petits bonheurs.

Née dès la fin du XVe siècle de l’association du verbe « tirer » (sortir un liquide de son contenant), et du nom « larigot », sorte de petite flûte, cette expression était à l’époque principalement associée au verbe « boire ». « Boire à tire larigot » était donc pour les buveurs une incitation à faire sortir le vin des bouteilles comme on faisait sortir le son de l’instrument.

PSsst > Marché au puces de Mauerpark  > bernauer straße 63-64, 13355 Berlin

%d blogueurs aiment cette page :